Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LUI...

     

           Tu veux me casser moi, car tu n’as pas compris (que je suis le miroir). J’ai besoin d’autre chose ; mais je ne vais plus avoir honte… Pourquoi veux-tu aller réveiller quelque chose - penserais-tu à le révéler ? : qu’est-ce qui t’avait fait mal ? - est-ce toujours LUI ! - lui !, lui ou encore lui et ces deux-là peut-être. Non ? Alors que sera-t-il caché derrière SON écriture ? - qu’est-ce, pour toi - avant de devenir cela ; "son" ? (9 octobre)

     

    Beauté simple et Candide espoir...

     

           Je vais être puissante. Cela, du fait sans doute de ce qu’on appelle toxique, notamment depuis l’enfance. C’est quelque chose du terrain - que j’attends, car je suis à un tournant de mon travail créatif qui est un exercice de survie - que je dois apprendre à considérer, comme je devrais me voir moi-même parce que cette histoire d’image négative de soi s’avère dangereuse à terme... Je compte ici aller chercher l’air nécessaire ou le vent. (10 octobre)

     

    Le dessin aide aussi à relever l’ancre.

     

           …ce qui fait que je n’ai absolument pas besoin de toi, parce que mon « LUI » est très fort… ; « toi » ?, ce qui m’oriente et investit, à tort. J’ai voulu continuer à écrire finalement, peut-être en masquant la totalité de mes mots.

     

    SILENCES... (1)

    SILENCES... (2)

    SILENCES... (3)

    SILENCES... (4)

     

    Les Anonymes