Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ride à dire rides à dires | Page d'accueil | Cent 58 »

22/05/2007

Réponse à Profdisaster...

 

Les quatre livres qui ont marqué mon enfance... 

Les Fourmis, Bernard Werber

Le Maître de Forges, Georges Ohnet

L'Eternel masculin, Jaqueline Kellen

L'Alchimie de l'amour et de la sexualité, Lee Lozowick 

 

Les quatre écrivains que je relirai et relirai encore...

Ceux qui ne feront qu'un.

 

Les quatre auteurs que je ne lirai probablement plus jamais... 

Ceux qui divisent. 

 

Les quatre premiers livres de ma liste à lire... 

La Force de l'intuition, Malcolm Gladwell

Dialogue avec l'Ange, Gitta Mallasz et Dominique Raoul-Duval

Au lecteur précoce, Claude Pujade-Renaud

Histoire de l'oeil, Georges Bataille 

 
Les quatre livres que j'emporterais sur une île déserte...
Ecrits en braille.
  

 

Les derniers mots d'un de mes livres préférés...

 

Et pour les humains ?

Elle émet une réponse évasive :

Ils ne présentent pas grand intérêt

La guerrière insiste :

Et s'ils nous attaquent à nouveau avec leur feu ?

Plus l'adversaire est fort, plus il nous oblige à nous surpasser.

Et ceux qui vivent sous la grande roche ?

Belo-kiu-kiuni ne répond pas. Elle demande à rester seule, puis se tourne vers le cadavre de l'ancienne Belo-kiu-kiuni.

La nouvelle reine incline délicatement la tête et pose ses antennes contre le front de sa Mère. Elle demeure ensuite immobile, un temps très long, comme plongée en une CA d'éternité. 

 

Les Fourmis, Bernard Werber

 

 

Les quatre lecteurs qui ne se sont pas encore prononcés et dont j'aimerais connaître les "quatre"... 

 

Bobi and Bobi, Cat, Dharma Shishya, Nonihil.

 

 

Très amicalement...    

Commentaires

J'aimerais bien que tu nourrisse un peu ta réponse : écrit en braille. Amitiés sincères.

Écrit par : ariaga | 22/05/2007

http://video.google.fr/videoplay?docid=-7119346759075125347&q=georges+bataille

Écrit par : Vers Bataille | 22/05/2007

Dans le désordre pour les séries de 4, et sans réfléchir -- ce qui remonte le plus vite à la mémoire :

Les 4 qui ont marqué mon enfance :
- L'imagier du Père Castor
- Les Trois Mousquetaires
- Le Dictionnaire Encyclopédique Larousse en 10 volumes
- La Chine, de Pierre Huard et Ming Wong

Les 4 écrivains que je relirai :
- Tchouang-tseu
- Antoine Volodine
- Longchen Rabjampa
- Rimbaud

4 premiers livres de la liste :
- Tchouang-tseu
- Les Présocratiques
- Pyrrhon ou l'apparence, de Marcel Conche
- De Rimbaud au surréalisme, de G.-E. Clancier (?)

4 livres sur une île déserte :
- Tchouang-tseu
- Rimbaud
- Un Guruyoga avec Mañjushrî
- Un dictionnaire (encyclopédique) en français ou en chinois ou en indonésien

Derniers mots d'un de mes livres préférés
--- Faut voir

Bien. Il semblerait que je doive aller "travailler".
Merci pour l'occasion de vanter des bien-aimés !

Écrit par : Patrick | 22/05/2007

j'adore ce genre de portrait...
Alors si j'essayais...



Les quatre livres qui ont marqué mon enfance...

Le livre de San Michel d'axel Munthe
le rouge et le noir, Sthendal
Si c''est un homme Primo Levi
Nils Holgersson, Selma Lagerloff


Les quatre écrivains que je relirai et relirai encore...

Vladimir Jankélévitch
Rimbaud
Dhotel
Nietzsche




Les quatre auteurs que je ne lirai probablement plus jamais...

Deleuze
Ernst cassirer
Comte
Houellebecq


Les quatre premiers livres de ma liste à lire...

Idylles de Dhotel
La mort de Jankélévitch
La flamme d'une chandelle de Bachelard
Eloge de la main de Focillon


Les quatre livres que j'emporterais sur une île déserte...

Un dictionnaire encyclopédique
Le dictionnaire des symboles dans la collection Bouquin
le Rimbaud de Dhotel (encore lui...)
les demeures Philosophales de Fulcanelli


Les derniers mots d'un de mes livres préférés...

Avant de savoir quoi, avant de savoir quelle chose, nous savons, nous, que ce sera une chose simple, extraordinairement simple, et à la manière bersonnienne, simple d'une éblouissante simplicité: simple comme bonjour et bonsoir, si simple que nous nous demanderons, le jour où nous saurons, comment nous n'y avions pas pensé plus tôt" ( Jankélévitch, la Mort)

Écrit par : Viviane | 22/05/2007

sorry pour les fautes d'orthograves (sourire)

Écrit par : Viviane | 22/05/2007

Les quatre livres qui ont marqué mon enfance :
- Le chacal et le crocodile (récité par ma mère chaque soir avant que je m’endorme).
- Le voyageur imprudent de Barjavel.
- Les enfants du capitaine Grant de Jules Verne.
- Le Seigneur des Anneaux de JRR Tolkien.

Les quatre écrivains que je relirai et relirai encore…
- Alexandre Dumas
- Barjavel
- JRR Tolkien
- Guy de Maupassant

Les quatre auteurs que je ne lirai probablement plus jamais...
Je ne vois que Stephen King pour l’instant (trop "gavé" étant plus jeune).

Les quatre premiers livres de ma liste à lire :
- Les fondements de la mystique tibétaine de Lama Anagarika Govinda.
- Nâgârjuna et la doctrine de la Vacuité de Jean-Marc Vivenza.
- Le traité des cinq roues de Miyamoto Musashi.
- Bodhicharyavatara de Shantideva.

Les quatre livres que j’emporterai sur une île déserte :
- Comment survivre sur une île déserte pour les nulls. ;-)
En vrai :
- Les fondements de la mystique tibétaine.
- Deux ans de vacances de Jules Verne.
- Vacances à tous prix de Pierre Daninos.
- Les contes du chat perché de Marcel Aymé.

Les derniers mots d’un de mes livres préférés :
"Je demande, non pas à être exempt de danger,
mais d’avoir le courage de le braver.
Je demande non pas la fin de ma souffrance,
mais assez de cœur pour la dominer.
Que mon regard ne cherche pas d’alliés
sur le champ de bataille de la vie
mais que je cherche mes propres forces !
Que je n’implore pas, en tremblant, ma rédemption,
mais puissé-je, par ma patience, conquérir ma liberté !"
Les fondement de la mystique tibétaine – Lama Anagarika Govinda.

Écrit par : Dharma Shishya | 22/05/2007

Une toute petite réponse illustrée sur mon blog...

Écrit par : bobi | 23/05/2007

Bonjour et merci à vous tous... panne de lifebox... et je vous répondrai tranquille... dès que possible. Je pense à vous beaucoup, espère à très bientôt.

Écrit par : Marie Gabrielle | 24/05/2007

*Enfant je ne lisais pas... mais les 4 premiers livres qui m'ont soulevé :

1- "Les Fleurs du Mal" de Charles Baudelaire

2 - "Illuminations" et "Une Saison en Enfer" d'Arthur Rimbaud 

3 - "Les Seigneurs" et "Nouvelles Créatures" de Jim Morrison

4 - "L'Unique et sa Propriété" de Max Stirner
 



*Les 4 écrivains que je lirai et relirai encore :

1 - Tout Nietzsche

2 - Lautréamont ("Poésies")

3 - Arthur Rimbaud

4 - Yukio Mishima ("Le Soleil et l'Acier" et "Le Japon Moderne et l'Éthique Samouraï")




*Les 4 auteurs que je ne lirai probablement plus jamais ou que je me refuse à lire :

1 - Sartre, le nihiliste convaincu

2- Pierre Lévy, le penseur new age en réseau

3- Marc Lévy, l'écrivaillon

4- Dan Brown, l'usurpateur...

...et tant d'autres...




*Les 4 premiers livres de ma liste à lire (cent fois sur le métier tu remettras l'ouvrage)... au hasard:

1- "Van Gogh, le Suicidé de la société" d'Antonin Artaud

2- "L'Orgueil des fous" de Jean-Paul Bourre

3- "Le dernier Océan" de Michel Rachline

4-  "Le recours aux forêts" d'Ernst Jünger




*Les 4 livres que j'emporterais sur une île déserte:

1- La Sainte Bible.

2- Tout Nietzsche

3- L'Intégrale de "Blueberry" par Charlier/Giraud

4- L'Intégrale de "Thorgal" par Rosinski/Van Hamme




*Les derniers mots d'un de mes livres préférés (de mon adolescence):

"° DES LIONS INERTES

Des lions inertes couchés sur une plage detrempée.
L'univers s'agenouille au bord du marécage
curieux de la crudité de ses poses
de pourrissement
reflétées dans le mirorir de la conscience humaine.

Miroir absent et peuplé, absorbant,
passif envers ce qui le visite
et retient son intérêt.

Porte ouverte sur l'autre côté,
l'âme se libère et s'élance.

Tourner les miroirs vers le mur
dans la maison des nouveaux morts."

("Les Seigneurs" de Jim Morrison)



Bien à Vous... baisers et caresses...

@)>-->--->---

Écrit par : Nebo | 24/05/2007

Merci d'avoir fait l'effort de répondre Marie Gabrielle. Dommage, cependant, comme l'a fait remarquer Ariaga, que tu n'aies plus développé parfois. Amitiés.

Écrit par : C. (ex prof d.) | 24/05/2007

Ariaga > ...j'aurais du te répondre tout de suite - quand elle était fraîche (la réponse) ! C'est un peu personnel sans doute au fond, puisque j'ai une cousine de 4 ans mon aînée, qui est aveugle, et avocate de surcroît.
En réalité, ce désir s'est présenté spontanément... Le toucher, la démarche, la quête sincère, la naîveté, peut-être même l'apparence de la bêtise, tout ce rien.

"Ecrit en braille" : pour croire qu'avec les doigts, j'arriverai à voir - et surtout, à lire.

Écrit par : Marie Gabrielle | 30/05/2007

Vers Bataille > j'ai adoré la vidéo, d'autant que... elle m'a confirmé dans - oui, le fait que (mais j'en doute encore), je serais tombée sur ce livre très jeune et l'aurais lu (dans ma très grande maturité... à certains égards chevaleresque), mais non ce n'est pas possible, et pourtant ne me suis-je pas gravé(e) en tête un titre ayant associé l'Oeil et à la Tauromachie (...il doit y en avoir un autre !) ?

Merci beaucoup pour ce relais - que j'ai trouvé passionnant.

C'est amusant je trouve, de lire des livres (profondément marquants) venus d'autres que l'on connaît à peine. Ainsi pour moi d'un "Oeuf éclaté" - qui ne payait pas de mine, parlant si librement de l'amour du prochain... sans obligation mortifiante, et dont j'ai en tête seulement la couverture. (Toujours cette notion fragmentaire...)

Écrit par : Marie Gabrielle | 30/05/2007

Patrick >... je voudrais dévorer comme vous.

Écrit par : Marie Gabrielle | 30/05/2007

Viviane > merci pour ton véritable mot d'humour - porteur.

Egalement pour l'idée du portrait, qui suggère autant celui d'un regard porté bienveillant... et nous en éloigne, tout en rapprochant.
Sacrée culture...

Écrit par : Marie Gabrielle | 30/05/2007

Dharma > le problème - si je pars avec vous sur une île déserte... c'est que je ferai vite de vous échanger vos livres !

Écrit par : Marie Gabrielle | 30/05/2007

bobi > vous savez combien j'ai aimé votre réponse, et la suivante. Je ne sais pas comment vous remercier de votre alliance des mots, à de la parole... mais le tente quand même par ces mots. J'aime beaucoup vos dessins, aussi dans leur attachement... à votre pensée si personnelle au sens positif du terme.
A bientôt, j'espère.

Écrit par : Marie Gabrielle | 30/05/2007

Bobi > excuse-moi, je ne sais pas pourquoi je t'ai vouvoyée. C'est comme par réflexe. Ce n'est pas autre chose, aucun enrobage. Promis, la prochaine fois, je me concentre...

Écrit par : Marie Gabrielle | 31/05/2007

Les quatre livres qui ont marqué mon enfance...
Aucune mémoire …

Les quatre écrivains que je relirai et relirai encore...
Ceux qui auront tout compris

Les quatre auteurs que je ne lirai probablement plus jamais...
Ceux qui se racontent un film

Les quatre premiers livres de ma liste à lire...
Qui suis-je ? Ramana Maharshi
Nous sommes éternels Pierrette Fleutiaux
Cessez d’être gentils, soyez vrais Thomas d' Ansembourg
La Kabbale

Les quatre livres que j'emporterais sur une île déserte...
L’ile déserte n’existe pas

Les derniers mots d'un de mes livres préférés...
J’espère que vous allez laisser les histoires, c’est-à-dire la vie, vous arriver, que vous allez travailler avec ces histoires issues de votre existence – la vôtre, pas celle de quelqu’un d’autre – les arroser de votre sang et de vos larmes et de votre rire, jusqu’à ce qu’elles fleurissent et que vous fleurissiez pleinement à votre tour. C’est là la tâche, l’unique tâche.
Femmes qui courent avec les loups Clarissa Pinkola Estès

Écrit par : cat | 31/05/2007

Nebo > ...cela en fait plus de quatre - alors, sur l'île (intégrale) - c'est comme une si jolie parade...

Je ne sais pas comment vous faîtes pour marquer comme cela mon esprit, mais ici par l'enfance, le lion... et puis vos thèmes, choisis malgré eux, malgré vous aussi...

Vous me faîtes penser à un papillon que je préfère manquer plutôt que l'arracher à sa liberté une - après un sanglot. Vous êtes, Nebo, le soleil après la pluie (après la lune). Et j'ai presque tout dit...

Écrit par : Marie Gabrielle | 04/06/2007

Prof > les fourmis, c'est d'abord le souvenir enfoui d'un titre - celui d'un texte à peu près oublié, rédigé pour le BEPC - ce grand examen romantique où j'ai décroché la meilleure note du collège - ce qui me valut sans doute le regard d'une prof de français que je n'ai jamais oublié - peut-être aussi déjà mon adieu.
Ensuite, j'ai du basculer dans l'inconnu - en combattant, mais toute littérature m'est encore devenue étrangère et douloureuse. Les "fourmis", c'est donc un maillon faible de ma jeunesse - et toujours un plus fort.

Alors, oui, j'ai d'abord beaucoup aimé l'oeuvre de B. Werber - par son titre et puis par son contenu - qui correspond bien à ma sensibilité la plus profonde (CA = communication absolue...), et me rend justement... à ma jeunesse.

"Le Maître de Forges", une belle histoire d'amour à la charnière... de l'ouverture (d'une) aristocrate au "bourgeois méritant".

"L'éternel masculin"... m'a profondément marquée, mais je ne me rappelle plus le contenu, à part une sorte de définition de l'amitié chez les Grecs qui la rendrait inaccessible à la femme, sauf... ?

Idem pour 'l'Alchimie de l'Amour et de la Sexualité", qui m'a donné l'audace ici de considérer pourtant que l'enfance pouvait être ainsi virtuelle, sans que cela choque même quelqu'un comme moi - pas toujours souple...

Je vous embrasse et laisse deviner la suite,
Merci encore de votre esprit et de l'initiative...
Tellement heureuse de me savoir entendue par vous aujourd'hui encore, malgré votre site en...

Écrit par : Marie Gabrielle | 04/06/2007

Cat > merci pour TOUTES tes réponses... gong. Je les sens vitales, comme souvent tes écrits, au moins, ou du moins - pour moi...

Juste une petite curiosité : "Les quatre livres que j'emporterais sur une île déserte...
L’ile déserte n’existe pas " : n'y aurait-il pas un ouvrage dans l'air ?

Hum...

Écrit par : Marie Gabrielle | 04/06/2007