Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Elle appelle au secours... | Page d'accueil | Je l'avais tué. »

14/03/2008

Les mains

 

On entrait nuitamment dans le salon... poussiéreux et bleu vert. C'était elle, debout - se maintenant par des pensées vertigineuses, carrées - ne sachant où poser le bras ni quel objet considérer : ne songeant plus à s'asseoir.

L'homme l'avait suivie sans faire de bruit. Une odeur rose-chocolat plantée sur les lèvres... la pourchassant pour le carmin qui animerait sa bouche - bientôt, au dernier instant !