Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Elle | Page d'accueil | Petit Poucet »

22/01/2007

Le sens de votre adresse

 
Sans se débarasser de moi
reste ombragé
il me consacre
dame éternelle
par illétrisme
et pratique grise
de bouches en V
carnavalesques
en duo
de méprise
idéalisé
mon Dieu
soyez donc loué
par le nuage
à ce fond
d'eau
conditionnée
aidez-moi
charriant la peine
j'aime le sens de votre adresse
distinguant bien mon coeur
au cerveau durci
par une épopée
heureuse
de l'absurdité
du oui
dessinant bien
mon corps au baiser
de couleurs émaillées
par un coup manqué
ma vie...
 
 
 
Elle dessina
pour moi
l'éventail
au rapporteur
du non
de cette femme
craquelée
de terre...
 
 
 
 
L'actuelle cécité duelle évoquant l'onde de la modulation qu'emblématique, soumettait alors ma critique à la carence évanescente... loin d'un carrefour de l’optique… loin !
 
Cet amour effeuillé de la censure, vous trouviez...
 
J’acclimatais de l'air oblique et automate le relais d’obscurité d'un cadran immaculé d'empreintes… salivant un instant étrangère à ces gens - débutant du courage à ignorer ce tourment volage et outrancier.
 
Accusèrent-ils de triphasage intransigeant, mon embuscade ?
 
Soudain apeurée, une myriade d'envoûtements mitraillés, à nos réflexes d’amants mendiants...
 
J'avais mal, au rivage de serments régalant le blanc blé assemblé, jouissant, encourageant - courtisé, stigmatisé du désir chambré d'enfants cachés blessés...
 
Aux artistes de la flambée ?