Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le sens de votre adresse | Page d'accueil | Retour du clandestin »

24/01/2007

Petit Poucet

Petit Poucet des roues tranquilles

dérouté par tant de ces îles -

l'univers immense perclus de ta démentielle attirance,

l'ignorais-tu ?

 

Petit Poucet des ombres blanches,

conduisais-tu la nuit ces manches

au jeu de l'honnête vertu,

doux à la danse ?

 

Empli du sable apparu poudre blanche,

parlais-tu de chasser l'esprit

que farcissait

naturellement la transe ?

 

Mon train connaissait-il de ta cadence

autre chose que la triste violence

d'un sourire allangui par l'ennui

de la verte espérance de ceux qui ont trahi ?

 

 

Son tableau  m'aura servi de messager... cela, je ne l'oubliai jamais - souvenir d'éternité.

  

  

Vinicole arborescence à la danse, jouissant d’une articulation des sens, indécence, je me suis fait violence pour te quitter.  Je cherche, transhumance fondée - habilitée à la cadence… Frôler la hanche… par chance les lèvres penchent. Emasculées ! Enveloppez, relisez, étreignez, jouissez. Décontractez ! Reconnaissez, niez, renvoyez, blessez, développez, broyez mais jamais, jamais... jamais aimez. Soudoyez - offusquez - blessez... A midi neuve - minuit veuve ? Aveugle accoutumance - où m’avais-tu amenée ? A quel journal immense m’avais-tu abonnée ? Et le tourment ? Te souvenais-tu de moi t’ayant aimée ?

 

Commentaires

"Doux à la danse" Houla, je l'aurais bien volée cette formule...
je réalise que Cat passe par içi... Bonne fréquentation ce blog. Je vous embrasse pour cet "autre chose que la triste violence"
qu'est la poésie.

Écrit par : joruri | 24/01/2007

Ah ! Marie Gabrielle ! Si tu voulais que je te dessine quelque chose, ce serait quoi ?

Écrit par : 0*0 | 24/01/2007

Jojuri > espérant ne pas (vous) décevoir, Jojuri... "doux à la danse" se rapporte, n'est-ce pas ? au "jeu de l'honnête vertu", et non pas à celui qui est - encore ici - le vilain...

Oui, j'aime bcp Cat, qui (in)augura mon entrée sur le web d'un plaisir à lire amical... et continu.

Vous dîtes bien, à propos de la poésie, qui opère... je n'en doute pas et pour le vivre - offrant de faire les petits pas et de s'ouvrir aux grands mystères.

Un grand merci pour ce nouveau passage..


O*O > ton auto-portrait ? Merci d'av.

Écrit par : Marie Gabrielle | 26/01/2007