Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Meilleurs voeux... | Page d'accueil | Aperçu sur la toile... »

27/06/2007

Pièces isolées...

 

09065588b73fd06c6a15069ba9db3ed8.jpg

Pièces isolées pour se dire à l'aurevoir du ton...

 

 

 Armoire aux saisons pleines...

 

 

 

265b2714a3c023ef42cf89006328bdfd.jpg

Essoufflement de la diction emplie des rêves de sa malédiction...

 

 

 
 
Je hais jusqu'à la raison de ma peine...
Avorton. 

 

 

 

 

Commentaires

La raison-omerta aridifie la peine?

Écrit par : . | 27/06/2007

Je ne sais pas, Point... je sais seulement que ça a tangué.
Je reviens vous répondre. Couple raison-omertà = peine. Aridifie ? Non, au contraire.

Écrit par : Marie Gabrielle | 27/06/2007

Aridifie ? Paradoxalement oui. Je ne sais pas vous dire, c'est comme un nerf à vif ?

Écrit par : Marie Gabrielle | 27/06/2007

"- Plus belle que Vénus se dressant sur le monde
Et versant les trésors de sa sérénité
Et le rayonnement de sa jeunesse blonde
Sur le vieil Océan de sa fille enchanté;
Plus belle que Vénus se dressant sur le monde!..."

(Baudelaire)

Écrit par : . | 28/06/2007

Je suis très sensible à ce vers : " Sur le vieil Océan de sa fille enchanté " - c'est le plus réaliste. A moins qu'il n'officie encore que symboliquement ?

C'est très joli - Point - et je vous en remercie mais, s'agit-il d'un extrait ?

Écrit par : Marie Gabrielle | 28/06/2007

Il s'agit bien d'un extrait ou d'une "pièce isolée" selon vos mots. A vous maintenant de retrouver "l'armoire aux saisons pleines"

Écrit par : . | 28/06/2007

Je ne vous suis pas - Point... sur la question d'un oxygène donné en nourriture à l'homme avant toute chose à la saison de cet ensemble Océan-Terre faisant encore ici sans doute la seule usurpation.

Écrit par : Marie Gabrielle | 28/06/2007

Les saisons pleines débordent... le blé... le lait... le Vin... le Miel... et les chairs caressantes... la Vraie Vie...

Les rires...

@)>-->--->---

Écrit par : Nebo | 15/07/2007

Nebo, la route semble cahoter... mais vous exagérez...

Quand j'ai lu vos "rires" la toute première fois, j'ai pensé voir vos pleurs.

Écrit par : Marie Gabrielle | 15/07/2007