Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Compagnons... | Page d'accueil | ça »

12/10/2007

Le temps précieux

 

Saisis ton temps précieux, car si tu n'en as plus - c'est que la mort sera venue. Tandis qu'un rouleau blanc de mer arrivera sur toi obligeant à plonger sous la dentelle une pratique indemne à l'abri de mon souvenir - j'épargnerai du rêve... Ainsi quand la question posée aura pour vocation de tuer, je répondrai tantôt par une défiguration soudaine. Culture douce de l'âge, ma tendresse exprime encore le moins - fragile, et le plus vrai - adaptation lucide au support de couronne qualifiant de ce mot l'autre réalité : un seul me touche et tous ont froid... Vous traversiez l'épaisseur de mes pensées, mais votre musique absentait.



Commentaires

La lame de fond qui vous emporte est une aile d'ange qui vous caresse en même temps qu'elle vous lève, sereine d'Être... et c'est déjà beaucoup. Mais saurez-vous retenir l'esprit de ce pacte de sang qui s'offre à vous comme une litanie qui vous ferait advenir enfin hors l'oeuf en gestation ? Oui, je le crois... ça se présente à votre incarnation selon le rythme que vous impose la Vie. Et vous cherchez l'issue qui vous fera conjuguer votre percée comme il se doit. Bonne route. Sachez : on ne s'évade jamais. Tout n'est que torpeur de l'illusion. Ici le calme... ou la tempête. C'est selon votre voeux. C'est selon votre charme. C'est selon votre ardeur. C'est selon votre vouloir. C'est selon... le chemin nocturne que vous arpentez, comme disait le divin Dante, au milieu du chemin de votre vie.

Tendresse.

@)>-->--->---

Écrit par : Nebo | 17/10/2007

Je ne suis pas d'accord avec vous. Je ne peux pas être d'accord avec vous. Un film fétiche a été pour moi "La grande évasion", avec ce tunnel pas assez long, comprenez-vous ? Et le bruit de la balle de base au cachot ? Et Danny, le seul évadé qui s'efface. Bref, de l'histoire ancienne...

Dante, Paolo e Francesca, oui, je vous l'accorde : un tube...

"C'est selon votre voeu. C'est selon votre charme." Là oui, j'ai aimé, car se trouvait le vôtre. Je ne saurais le dire et remercier.

Écrit par : - | 19/10/2007