Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sourire entendu | Page d'accueil | Mourez, la fleur ! »

06/03/2008

Les mains nues

 

    Elle avait dit "L'AMOUR A MORT", elle l'avait écrit dans un présent fade, sans couleur.

 

    Son avenir jaune, un peu malade, l'éblouissait alors avec l'accent d'une autre.

 

    Son pantalon rose entortillé autour des hanches, maigres, la peau presque transparente, elle marchait les mains nues...