Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Néanmoins... | Page d'accueil | Toute petite »

14/03/2008

Arbre à Fruits

 

"Arbre à Fruits... ça fait genre" - sécrétait Eve, s'apprêtant à relire un texte tissé d'acrobaties linguistiques écrit pour elle-même, dans l'inégalité d'humeur et des sexes.

Toujours agrippée au clavier, Eve - le poignet destabilisé par sa montre - tentait à nouveau de s'exprimer : "Cette histoire fit de moi l'être le plus... hénissant !"

Eve poursuivait - avec un léger crépitement dans le mot "jadis"... "En mourant, je fus préposée aux courses de la veille - l'imagination aérée de mille rien... tous benjamins". Epaule tordue, à la dérobade intimée, au sourire profilé, désir enfui... (Véhicule ta pensée, ma p'tite Eve - allonge-là à l'étrier...).

Malentendus effrités ! mots humains enterrés - solitude octroyée : Belle aux yeux de braise, mélancolique croyance, ma revendeuse d'espèces ! L'homme enivrait, courbé - sa doublure cuivrée, celle-là même qu'il répugnait à emmener ceintrée. (J'y ôte un "aime"... pour mon "home" !).

Enfant tu parcourais une longue histoire... "Madame entrons, car on entend venir. Dieu ! que ce tronc est creux...".

Toi, tu savais sentir par la peau du langage... Adieu, Eve, à Eve, Dieu. Eve et Dieu. Dieu et Eve... Arrêtez tous les deux !

Ses mots à lui devenus sa source à elle. Eve... qui voulait tout ! Etre elle et ne pas être - naître une seule fois... Sans condition. Eve qui n'écrirait pas !

"Je suis le vin dans la bouteille, j'attends que des mains habiles défassent le noeud de liège. Je me laisse porter, pourtant indifférente aux effluves bouillantes ! Que dis-tu ? Ma douceur est à la fois ma folie et ma joie, mon absence... et ma cruelle beauté".

Les mots ne passaient plus car la mort tendrement, l'attendait. Tout se décousait. Eve n'avait plus de prise, pas de rôle dans la mort saoulée...

Je peux t'accompagner ? Oui. Qui commencera à parler ? Toi, ou moi. Les deux ensemble ! Promis, juré... c'est trop tard ! Te voilà seule envenimée. Est-ce là folie douce ?