Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cent 11 | Page d'accueil | Cent 12 »

26/03/2007

Je cherche

Ce que je cherche n'est pas dans les blés,

Celui que tu cherches n'est pas encore né,

Ce que je cherche est encore fané,

Celui que tu cherches n'est pas oublié,

Ce que je cherche jamais encadré,

Celui que tu cherches briseur de baiser...

 

 

Ma vie est ce don que tu aimes et le ventre ombragé que je toise démente aventure et courage bleu d'un amour et carton douloureux de ces pages...

 

 

Sauvage Terrien inutile, participation du bien à l'adition des lendemains inscrits registres d'embruns. Communication du risque - annulation, au vice putain - ce mot que je lisse attentif en pétrifiant le pain. L'horizon s'est plissé précipité de mains en trachées policées des catins, mais tu es venu. Je fantasme, frôlant si court tes errements - chantant la locution aux deux amants jaloux sans maison…  emportés par une vague, lointain du vent. Le ciel serein, disais-tu ? Proie de plumes et de foin ?  Voici la fin attendue… je repoussai l’ombre... Aux silencieux interprètes je redis l’ennui… tristement alangui aux feux de l’oubli.  

 

Commentaires

Curieux. Si j'osais je jouerais avec la section verte du texte...
"Ce que je cherche est de blé, celui que je cherche n'est jamais mort"...
Mais c'est mal poli....

Écrit par : joruri | 26/03/2007

Avec douceur je rentre dans cette écriture
ses articulations me parlent
la poésie de la première partie
la densité douloureuse de la seconde
l'automatique sonore de la troisième...

impression d'une porte qui s'ouvre
lente

Écrit par : Viviane | 27/03/2007

La nacre de votre chair... intérieure... perle cachée... parle par votre Verbe... et c'est soyeux...

Bien à Toi...

@)>))>-->--->---

Écrit par : Nebo | 27/03/2007

Viviane > ...ces mots, tiens, qui m'ont aidée à croire... je ne te les rends pas, mais je t'en remercie : ils aident aussi à vivre ! Dans l'expectative d'une rencontre bonne.

Nebo > j'aime ce semblant de miroir qui le condamne...

Écrit par : Marie Gabrielle | 29/03/2007