Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Scattered.M-G ! | Page d'accueil | L'érotisme féminin »

15/01/2007

L n'a pas d'étoile...

medium_Babielle.5.JPG

 

Commentaires

Dans la rue des milliards d'autres j'aurais suivi ce visage .

Écrit par : Andre | 15/01/2007

Andre > touchée - tout venu de vous sur tout : die andere...

Écrit par : Marie Gabrielle | 15/01/2007

L'Andre de l'androgyne j'aurais suivi dans la rue parmi les milliards d'Andere...Ce fut un autre visage...Ainsi fut-Elle : Houx ... Ainsi soit-Elle .

Écrit par : Andre | 15/01/2007

Je rectifie : L'Andre de l'Androgyne j'aurai...(futur antérieur)

Écrit par : Andre | 15/01/2007

Euh...

Écrit par : koan | 15/01/2007

Koan > je suis heureuse de vous revoir... j'avais craint de vous avoir effrayé.

Écrit par : Marie Gabrielle | 15/01/2007

Je vais vous dire : j'aimerais assez faire basculer toute cette expression du coté, résolument, du sourire.
Et il y a là des larmes qui ne sont que réflétées par ce visage.
Mais franchement... je baisse les yeux et je passe ma route, géné. Quel est ce philosophe qui a si bien parlé du regard ?
Levinas...

Écrit par : koan | 15/01/2007

Vous auriez peut-être un extrait ? Et pourquoi gêné ? Cette photo repiquée (car j'en manque), s'est imprégnée ici d'un symbolisme certain, mais aussi je garde le "secret" de ce regard et de son aurevoir.

Bonjour à vous, Koan... sur la blogosphère, pour de vrai.

Écrit par : Marie Gabrielle | 15/01/2007

Le secret des regards ? Mm... pas à moi je le crains...Pas d'extraits : "les philosophes sont la vérité des élèves bien nourris..."(C'est de moi...Merci, merci beaucoup, c'es trop)

Écrit par : koan | 15/01/2007

Merci Koan, vraiment, vous m'avez éclairée... y avez certainement contribué, en tout cas !

J'espère vraiment que vous avez compris, et ne dis rien pour cette fois.

Écrit par : Marie Gabrielle | 15/01/2007

c'est elle, c'est vous?
une rencontre dans la rue ne m'aurait pas génée,
la tristesse est toujours à nos côtés. (ça c'est pour Koan)

Écrit par : if 6was 9 | 16/01/2007

Le regard, c'est Sartre, dans l'Être et le Néant, p. 265 et suiv.
Lévinas, c'est le visage, dans Ethique et Infini, chap 7, par exemple.

Écrit par : Réfracteur | 17/01/2007

elle ou vous mg ?

Écrit par : Andre | 17/01/2007

elle ou vous mg ?

Écrit par : Andre | 17/01/2007

vous êtes L
c'est ça, c'est elle
qui est vous
et les étoiles
que viennent -elles
faire sur L
sans elle.

Écrit par : if6 | 17/01/2007

if6was9 > merci de votre attention portée sur un regard qui dit de l'intérieur comment il se perçoit - sans visage et donc parfaitement exposé, puisqu'un visage qui ne verrait pas vrai serait en danger dans la rue...

(Oui, c'est moi, mais je n'ai pas demandé de moniteur de ski, hein !?)

Réfracteur > Docteur... je suis intriguée par la fraicheur que m'ont dispensées vos références littéraires suggérant à ma fantaisie le croquis d'herboristerie comme dispense homéopathique pensée...

Andre > ce n'est pas une étoile que j'aurais moi sur la tête... mais un éventail !

(C'est elle qui le pense, mais c'est moi qui joue.)

Écrit par : Marie Gabrielle | 17/01/2007

bien jolie photo,
qui dit sans dire vraiment ce qu'on ne peut cacher
effectivement je verrai bien L. descendre quelques pistes ,
sous le soleil,
mais j'insiste,
où sont les étoiles ?
se cachent-elles qque part?

Écrit par : if 6was 9 | 17/01/2007

oui, If... dans la nappe (rouleau)... intérieur à soi... voûte habitée... cachée...

Bonne nuit ? ou bonjour... En tout à bientôt...

Écrit par : Marie Gabrielle | 17/01/2007

(Je pense comme Elle .)

Écrit par : Andre | 18/01/2007

(Je pense comme Elle .)

Écrit par : Andre | 18/01/2007

Andre > Merci de me comprendre... mais il est toujours une aile qui bat court, malheureusement. Est-ce extensible comme mode ? Cela parait risqué rien que de le penser, vraiment très risqué je peux vous l'assurer ! Tout est écho, Andre (vous entendriez bien tout est éco... comme pour un programme de machine à laver, comme pour moi, non ?).

Alors... osons le muet ?!

Écrit par : Marie Gabrielle | 18/01/2007

Le silence n'est pas muet...mais sous la voûte ... Votre éventail lui aura-t-il fait oublier ? A partir de là ne reste qu'à déployer, en défaut de l'écho, les ailes brillantes, mordorées et savantes du muet . Vous vous y employez à merveille mg . Que vous importe que j'en sois , comme avec tant d'autres, désolée ?
J'aurai, quant à moi, quant à Elle, osé l'écho .

(pas volontaire cet affichage en double de mes coms)

Écrit par : Andre | 18/01/2007

Le silence n'est pas muet...mais sous la voûte ... Votre éventail lui aura-t-il fait oublier ? A partir de là ne reste qu'à déployer, en défaut de l'écho, les ailes brillantes, mordorées et savantes du muet . Vous vous y employez à merveille mg . Que vous importe que j'en sois , comme avec tant d'autres, désolée ?
J'aurai, quant à moi, quant à Elle, osé l'écho .

(pas volontaire cet affichage en double de mes coms)

Écrit par : Andre | 18/01/2007

Andre > Parce qu'une terre serait désolée, osant alors l'écho et coupant l'espace de ses dents acérées...

Au désert,

Écrit par : Marie Gabrielle | 18/01/2007

Au désert rendus, en effet. (là où la voix de Dieu travaille...)

Écrit par : Andre | 18/01/2007

Ainsi Andre est une femme. Androgyne sans doute.
Quel dialogue! Y de l'amour dans l'air, l'hiver est trop clément, les hormones sont bouleversées ;o)

Écrit par : l'autre | 18/01/2007

26 com pour une photo sans étoiles,
comment donc faites-vous?

Écrit par : if 6was 9 | 18/01/2007

if 6 was 9 > comme un chat joue, je fais mine de ne pas savoir attraper le doigt qui cherchait se met à distance, perd et amuse (alors, attention aux griffes !).

Photo sans étoiles ? il en en avait plein la nappe...
Comment ? c'est aussi grâce à vous...

N'avez-vous donc pas vu d'étoile sur la photo ? Certes, je vis le suspens (?), car j'y croyais... à mon étoile. La seriez-vous - un peu ? Je le crois.

Écrit par : Marie Gabrielle | 18/01/2007

je deteste ça les griffes,
et est-ce que tout le monde n'essaye pas de jouer par ici, avec + ou - de succès.
a part cela j'ai du mal à comprendre l'histoire de la nappe??,
il faut être initié pour laisser des com sur votre blog.
et je ne le suis pas. en + je ne crois être l'étoile de personne ,etant bassement à terre, elles sont toutes dans le ciel , il suffit de lever la tête et de choisir.
à bientôt.

Écrit par : if6 | 18/01/2007

if6 > Merci pour toutes les visualisations qu'il m'a été donné de faire à vous lire ici. J'espère ne pas vous blesser en vous surprenant par ce qui ne serait alors pas une confidence, car j'ai trouvé au contraire, en plus d'un "soutien", beaucoup de sagesse dans vos mots...

Écrit par : Marie Gabrielle | 23/01/2007