Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Domino | Page d'accueil | A Macao »

17/04/2007

Cent 21 à... cent 40...

 

 

 

UN DESIR D'ECRIRE SON HISTOIRE...

DESESPéRé DE TANT DE DESESPOIR...

AVEC L'ENVIE DU PETIT PEU DE PAIN...

FUYAIT L'ENVERS DU MOT QUI S'EN ALLAIT

ENVIE DE MOURIR BESOIN D'ECRIRE

BESOIN DE MOURIR ENVIE D'ECRIRE

CHERIE DOUCE AMANDE AMERE

ATTENTION A LA MARCHE CADUQUE

AUX AMOURS ENTIERES JE DIRAI MAL 

 MON TEMPS COMPTE DES AVATARS ANCIENS

 ANCRAGE A LA SAISON SYLVESTRE

 ECRIRE ET D'AVANTAGE A SOI

 DE NOS MOTS PARFOIS SI CALAMITEUX...

 J'AIME EN VAIN CE QUI N'EST JAMAIS RIEN

 NOS REINS D'ECORCE SONT A MON REFRAIN

 DESIR DE MON INFINITé BLANCHE

 JE NE VEUX PAS TOUCHER SON CORPS SANS LUI

 AVENTURE ESPRIT DES RENCONTRES...

 A MOI LES AMIS MES FRERES ET SOEURS

 J'AIME ICI SA FAIM DE LUI EN MOI

 

 

Commentaires

--- J'AIME ICI SA FAIM DE LUI EN MOI ---
Que dire de plus, sinon si juste, l'autre en soi et de son absence le désir dévoré
et puis
--- JE NE VEUX PAS TOUCHER SON CORPS SANS LUI ---
cela est très beau, je me demande si peut-être très féminin au fond,

merci Marie gabrielle,
mais chez vous aussi toutes ces bribes entrecoupées déliées dont je ne saisis, et vous le voyez ici, dans ce que j'en ai sélectionné, que peu, sinon projeté de ce qui peut nous en être commun souvent, en cette matière et guise d'intimité confiée au fantasme.

Écrit par : Valérie | 18/04/2007

Vous êtes courageusement ferme et spontanée dans votre ressenti des mots qui sont chez moi pourtant beaucoup moins définis, ou -sables... Parce que je ne serais nullement choquée que sa faim de lui soit encore sienne...

Oui, vous avez raison pour le féminin, et j'observe souvent que des hommes ont à nous apprendre et transmettre leur naturel adorablement féminin.

J'aime aussi beaucoup votre humour léger. Surtout la fin.

Merci de votre passage et vos présentations...

Écrit par : Marie Gabrielle | 18/04/2007

Poursuivez poursuivez... méfiez vous juste de la "féminitude"... (Rires)...

Baisers et contours...

Écrit par : Nebo | 24/04/2007