Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2008

Mon livre...

 

Mon livre se lit dans un plein, à partir du vide - une sorte de roche osseuse - ou mélodie...

 

 

1786578437.jpg

 

 

06/06/2007

Le livre de l'anomalie

 

8c48b3bbf0000625be6da7ac6572aa4a.jpg

    Aimer d'un style tranché, musicalement - en profondeur afin de nourrir un lecteur guidé par l'intuition - décrire l'issue offerte à l'anomalie comme à la vie - regarder, sans donner à voir : une belle ambition.    

    Le livre est un combiné - mettant le lecteur au contact d'une émotion pure afin de le conduire quelque part ailleurs, ou dans la jungle noire... on se laisse ici porter par l'histoire.  

    Une expérience holographique et poétique y est plus forte que la violence ou bien la mort, assimilant finalement la vie à une anomalie.

    Dans un style peu conventionnel, le charme du risque achève de nous ensorceler - paris tenus ou engagés.

 

     Mère de famille nombreuse entourée, à quarante ans, Marie-Gabrielle Montant n'a pas oublié l'errance absolument - celle de vingt ans d'accoutumance à la liberté. Elle profite de son besoin de quitter le registre de la vie privée pour nous donner ici certaines clés.

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
71523346481125b1ca87d8c66df66284.jpg
 
 
 
 
 
Éditions du Cygne
4, rue Vulpian
75013 Paris
t/f : 01 55 43 83 92
editionsducygne@club-internet.fr
www.editionsducygne.com
 
 
 
 
 

13/11/2006

Les extraits du livre...

 

I

 

Un livre - que j'aimais écrire, ressemblait à une terre creuse - sombre et entière, conduisant à l'enfer... d'être compris puis jugé fou. Le livre que je veux lire est le mien - une vague, parmi d'autres parcourue, aussi brièvement ou parfaitement qu'une femme, derrière un paravent blanc.

 

II

 

A-t-il besoin d'un enfant ?

Amoureuse de lui, j'entends la sourdine de mes sentiments : dans quelle mesure est-il Dieu ?

Par mes folies d'antan - ou la secousse ultime d'un seul amant ?

Je n'aime pas souvent.

Palissandre, ma parole a faim de ces yeux qui font vendre, de l'élan merveilleux qui perce au fond de son rattachement.

 

III

 

Jamais je n'irai droit, en manteau de velours, enveloppée de
soie !

Mes ambitions perdent la raison, j'ignore de qui j'hérite cet emblème brouillon décrivant cette première journée d'été quand tu arrives à me saisir pour me filtrer... de ma féminité, je n'ai jamais entendu parler.

 

 IV

 

J'aurais pu cesser de fuir, restée courbée ma liberté d'emprise mise aux mots de sa pensée - ressentir le cours de ces mots premiers nés au jus de leurs vipères... poussée obtuse avant son écroulement.

 

V

 

Mes ciels ont cet attrait de l'Orient, blancs comme faisan des ïles - combattant la mitraille de la réprobation, abattant la cloison de la masturbation - acceptant la largesse de la pigmentation - ignorant la stérilisation, redoutant l'évolution cachant... la dévotion. 

 

 

 

 ...merci de votre attention. J'espère que vous aurez pris plaisir à cette lecture.

 

 

12/11/2006

Note de l'auteur...

medium_1couv_anomalie1.2.jpg

Note de l'auteur à l'adresse de ses lecteurs.


Le livre de l'anomalie, rédigé en prose poétique - est le récit d'un sauvetage, et deviendra sans doute celui d'une évasion.

Dans la narration, l'auteur s'est adressé à une personne nommée Anomalie - dont il se fait rapidement l'interprète, puisque modelée par son isolement, celle-ci pratique une langue, étrange... et ininterrompue.

Dans son parcours d'écriture, Marie-Gabrielle Montant rejoint son personnage - "du présent au présent par le don" - qu'elle lui aura fait d'elle-même - d'une femme à l'autre, ou d'un sentiment de perdition à la certitude d'un salut.

Ce texte est la traduction d'un symbolisme fort - en quête d'une femme virtuelle, mais vitale - par le dépassement des images - évocateur de ce qui séparerait Eve, de Marie - et d'avantage de ce qui les unit.

Ce livre récite un système de valeurs non établies ; ce faisant, il crée un vecteur de lumière intérieure apte à la sauvegarde de la vie - avec l'implication de mourir à soi-même.

Il nous ferait prendre la vague - sûrs, qu'arrivés au large, une terre nous aurait souri - d'une énième dimension encore bien réelle...

Ce petit livre en volume n'est pas à chevaucher - étant déjà un premier pas vers l'avenir - que l'on choisit de faire ensemble, dans la solitude de la lecture.